A – Objet de l?‚tude INTRODUCTION SOMMAIRE

 www.phwiki.com

 

The Above Picture is Related Image of Another Journal

 

A – Objet de l?‚tude INTRODUCTION SOMMAIRE

Central College, US has reference to this Academic Journal, ANALYSE DE L?ACCES A L?EDUCATION AU SENEGAL: UNE APPLICATION DE LA METHODE CART (Classification And Regression Trees) Par: Dominique HAUGHTON (Bentley College/Boston) Abou KANE (CREA/UCAD) Aly MBAYE (CREA/UCAD) SOMMAIRE INTRODUCTION I. A PROPOS DE LA BASE DE DONNES II. BREF APER€U DES DTERMINANTS DE LA SCOLARISATION III. MTHODE CART ET DTECTION DES VARIABLES LES PLUS DETERMINANTES DE LA SCOLARISATION CONCLUSION INTRODUCTION A – Objet de l?‚tude B – Int‚rˆt de l?‚tude C – Pourquoi CART

 Meeks, Larry Central College www.phwiki.com

 

Related University That Contributed for this Journal are Acknowledged in the above Image

 

A – Objet de l?‚tude Identifier les contraintes d?accŠs … l?‚ducation … travers: Le diagnostic de l?incidence des conditions ‚conomiques des m‚nages sur la d‚cision de scolariser leurs enfants; L?examen des effets des disparit‚s de genre entre enfants; La mesure de l?influence du milieux; L?‚tude de l?influence des conditions sociales des parents sur la scolarisation. B – Int‚rˆt de l?‚tude Beaucoup d?efforts ont ‚t‚ consentis pour augmenter les TBSÿ: scolarisation obligatoire de 7 … 13 ans taux d?admission dans le primaire est pass‚ de 55% en 1991 … 91% en 2002 beaucoup d?efforts d‚ploy‚s pour accroŒtre les taux d?enr“lementÿ: 40% du budget de l?Etat … l?‚ducation, recrutement de volontaires et de vacataires pour augmenter l?offre d?enseignants, constructions d?‚coles et de salles de classes, un accent plus marqu‚ sur la qualit‚ de l?enseignement dispens‚, ces derniŠres ann‚es etc. B – Int‚rˆt de l?‚tude (suite) Mais persistance de quelques problŠmesÿ: taux d?achŠvement rest‚s faiblesÿ: 50% des enfants admis dans l?‚l‚mentaire n?atteignent pas la derniŠre ann‚e du primaire, contre 42% en 1991 D?o— taux de scolarisation dans le primaire est seulement de 80%, contre une moyenne africaine de 92% TBS dans le secondaire trŠs faibleÿ: 26% pour le moyen secondaire

B – Int‚rˆt de l?‚tude (suite) Les facteurs li‚s … la demande doivent ˆtre davantage pris en compteÿ: on estime que le tiers des enfants de 7 … 14 ans travaillent au S‚n‚gal, ce qui est en conflit avec la scolarisation d?autres facteurs interviennent dans le choix des parents d?envoyer ou non leurs enfants … l?‚cole Ce sont ces facteurs li‚s … la demande d?‚ducation qu?il s?agit de comprendre ici. C – Pourquoi utiliser la m‚thode CART? G‚n‚ralement, les modŠles logistiques sont utilis‚s pour la d‚termination des variables explicatives de l?accŠs ces modŠles ne permettent pas de faire des inf‚rences correctes s?il y a des variables inobserv‚es et qui d‚terminent simultan‚ment les deux variables dont on cherche … d‚terminer la corr‚lationÿ: exemple des pr‚f‚rences interg‚n‚rationnelles du m‚nage pour l?‚ducation agissent tant sur l?‚ducation des parents que sur ceux des enfants ces modŠles ne permettent pas de faire des inf‚rences correctes en cas de pr‚sence d?effets d?interaction entre les variables C – Pourquoi utiliser la m‚thode CART ? (suite) Dans ces cas de figure, on est en pr‚sence d?endog‚n‚it‚s qui rendent biais‚es les estimations, si on n?inclut pas un instrument appropri‚ Avec la m‚thode CART ce problŠme d?endog‚n‚it‚ ne se pose pas CART est simple, par exemple, aucune hypothŠse n?est requise sur la distribution des s‚ries … utiliser CART permet non seulement d?identifier les variables explicatives de l?accŠs, mais aussi de les classer par ordre d?importance

3rd party statutory bar activity Agenda ? 102. Novelty in addition to loss of right so that patent ? 102. Novelty in addition to loss of right so that patent Many references are BOTH 102(a) in addition to 102(b) prior art Back so that the ?Critical Date? 3rd party acts 3rd party acts 3rd party acts When would a statutory bar invalidate, but not 102(a)? When [1] a qualifying reference enters the prior art [2] after the applicant?s date of invention, but [3] more than 1 year prior so that applicant?s filing date When would a statutory bar invalidate, but not 102(a)? 3rd party acts 3rd party acts Statutory Bars in addition to 3rd party activity Practicalities Novelty in addition to the economics of search Baxter Baxter Baxter WL Gore v. Garlock Baxter timeline Issues on appeal Holding ?Suaudeau?s use was public, in addition to it was not experimental in a manner that saves Cullis? patent.? p. 572 Hypothetical Hypothetical Baxter: Newman dissent WL Gore v Garlock W. L. Gore & Assoc. v. Garlock, Inc. Gore W. L. Gore & Assoc. v. Garlock, Inc. Gore Is ?3rd party? 102(b) art different from ?first party? art? Exp use in 3rd party cases?? ?Suaudeau?s use was public, in addition to it was not experimental in a manner that saves Cullis? patent.? p. 572 Some bizarre twists New Section 102 Exception: Grace Period Metallizing Engineering Lives Same as so that 3rd party prior art What about inventor?s non-informing public use? But can inventor?s non-informing public use save him/her from 3rd party disclosures? [Disclosure made 1 year or less before filing is NOT prior art if ? ] [T]he subject matter disclosed [by a third party] had, before such disclosure, been publicly disclosed by the inventor [less than 1 year before filing] Non-informing public use by inventor A ?disclosure? under the new Act But NOT a ?public disclosure?

I. A PROPOS DE LA BASE DE DONNEES A – PASEC et EBMS, quelle relation ? B – Echantillonnage A – PASEC et EBMS, quelle relation? Les donn‚es utilis‚es viennent de EBMS (avril-juin 2003) L?enquˆte sur le bien-ˆtre des m‚nages au S‚n‚gal (EBMS) complŠte et approfondit PASEC (programme d?analyse des systŠmes ‚ducatifs de la CONFEMEN) par trois nouvelles enquˆtes men‚es dans les collectivit‚s couvertes par l?‚chantillon des ‚coles primaires du PASEC. A – PASEC et EBMS, quelle relation? (suite) La premiŠre a ‚t‚ une enquˆte exhaustive auprŠs de 1800 m‚nages qui a permis de constituer une base de donn‚es contenant aussi bien les informations actuelles que les informations r‚trospectives sur les m‚nages: composition, ‚ducation, sant‚, emplois, migration, etc.

A – PASEC et EBMS, quelle relation? (suite) La deuxiŠme enquˆte a consiste en une collecte d?informations sur les caract‚ristiques des 60 collectivit‚s. Les infrastructures scolaires et sanitaires, l?existence de march‚s notamment ont fait l?objet d?une attention particuliŠre. A – PASEC et EBMS, quelle relation? (suite) Quant … la troisiŠme enquˆte, elle a port‚ sur les ‚coles. Les autorit‚s scolaires du primaire et du secondaire ont ‚t‚ interview‚es Aussi, des tests de connaissances scolaires et de comp‚tence de vie courantes ont ‚t‚ administres aux enfants ages de 14 a 17 ans B – Echantillonnage PASEC suivait les enfants scolaris‚s d?une ann‚e … une autre, collectait des informations sur les scores des ‚lŠves, sur l?‚cole et sur le m‚nage de l?‚lŠve EBMS collecte des informations sur le m‚nage de l?enfant en l?interrogeant ainsi que les autres membres du m‚nages

B – Echantillonnage (suite) Dans les deux cas, la m‚thode d?‚chantillonnage stratifi‚ en grappes est utilis‚e Pour chaque grappe, EBMS retient 15 des 20 enfants de l?‚chantillon PASEC, et y ajoute 15 autres choisis de maniŠre al‚atoire dans la localit‚ de l?‚cole B – Echantillonnage (suite) Par cons‚quent l?‚chantillon sur lequel on a travaill‚ n?est pas repr‚sentatif de la population s‚n‚galaise dans son ensemble Il n?est dons pas possible de faire des inf‚rences … partir des statistiques qui en r‚sulte, sans pr‚caution B – Echantillonnage (suite) Malgr‚ les problŠmes de repr‚sentativit‚ lies … l?‚chantillonnage, la base de donn‚es de l?enquˆte EBMS est unique en son genre du fait de la nature des donn‚es collect‚es.

II. BREF APERCU DES DETERMINANTS DE LA SCOLARISATION DES ENFANTS A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique B – Quelques statistiques … partir de la base EBMS A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique 1. NIVEAU D?EDUCATION DES PARENTS ET SCOLARISATION DES ENFANTS a. La litt‚rature ‚conomique sur le sujet est trŠs fournie, avec plusieurs questions importantes qui sont abord‚es Beaucoup d?‚vidences empiriques sur le lien entre le niveau d?instruction des parents et la scolarisation des enfantsÿ: Chernichovsky (1985), Glewwe et Jacoby (1994), Lloyd et Blanc (1996) etc. Dans beaucoup de ces cas, l?‚ducation de la mŠre est plus d‚terminante que celle du pŠreÿ: Behrman et Wolfe (1987), Singh (1992) A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) Ces conclusions sont parfois contest‚es, par exemple, Cogneau et Morin (2001) ont montr‚ que la relation statistique entre l?‚ducation de la mŠre et la scolarisation des enfants … Madagascar est biais‚e. Une fois qu?on introduit la variable instrumentale appropri‚e, il n?y a plus de corr‚lation entre les deux variables. Cependant, les ‚vidences d?une ‚ducation parentale d‚terminant la scolarisation des enfants, dans la litt‚rature paraissent bien plus nombreuses. b. Les m‚canismes par lesquels l?‚ducation des parents est transmise aux enfants sont aussi bien document‚s La discussion entre les causes g‚n‚tiques et les causes li‚es … l?environnement

A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) certains auteurs pensent que le canal par lequel les parents transmettent leur ‚ducation aux enfants est d?abord g‚n‚tiqueÿ: deux papiers par Behrman et Rosenzweig (2002), et Plug (2004) montrent que si on isole la composant g‚n‚tique de la relation mŠre/enfant, la scolarisation de la premiŠre n?a plus d?incidence sur celle du second. Oreopoulos, Page et Huff Stevens (2003), Chevalier (2004) ont utilis‚ la m‚thode des variables instrumentales, pour confirmer la relation ‚ducation parent ? ‚ducation des enfants, expliqu‚e par l?environnement familial et non la g‚n‚tique. A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) Sacerdote (2002) ont compar‚ les enfants adopt‚s et les enfants biologiques en Angleterre et ont conclu que l?‚ducation des parents adoptifs a bel et bien un impact sur celle des enfants. Enfin, dans un r‚cent papier, de Walque (2005) s?est int‚ress‚ … la relation dans le cadre des familles recompos‚es suivant le g‚nocide rwandais. Il a trouv‚ une trŠs forte corr‚lation entre l?‚ducation de la femme dans ce type de m‚nage recompos‚ exerce une influence forte et significative sur celle des enfants, confirmant que c?est l?environnement familial qui joue plus que la g‚n‚tique. A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) Le m‚canisme peut aussi jouer par l?effet de go–t et l?effet de productivit‚ l?effet de go–t veut que la pr‚f‚rence et le go–t des parents pour l?‚ducation fassent qu?ils d‚sirent la mˆme chose pour les enfants. L?effet de productivit‚ signifie que l?‚ducation des parents augmente leur productivit‚, notamment cette de la mŠre qui peut produire plus de sant‚ et de nutrition … partir du mˆme volume d?inputs. Or la sant‚ et l?‚ducation sont fortement corr‚l‚e avec l?‚ducation

A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) 2. L?EFFET DU GENRE ET DU REVENU a. L?effet du revenu le revenu et la richesse des parents joue aussi un r“le important tant sur l?enr“lement que la progression des enfantsÿ: Jacoby (1994), Jamison et Lockheed (1987) Deolalikar (1993) trouve que le revenu non salarial a le mˆme impact sur la scolarison des garc‡ons et des filles, alors que Handa (1996) pense que le revenu a un plus grand impact sur la scolarisation des filles seulement. A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) b. L?effet du genre Pour cette variable, plus que pour les autres, aucune conclusion claire n?‚merge des ‚tudes faites dur les pays. Certaines ‚tudes tendent … montrer que les filles sont plus favoris‚s que les gar‡ons en termes d?accŠs et de progressionÿ: Au Br‚sil (Birdsall 1985)ÿ; au Botswana (Chernichovsky 1985)ÿ; au Philippines (King et Lillard 1983),etc. Alors que pour d?autres auteurs, les gar‡ons sont plus favoris‚sÿ: Jamison et Lockheed au Nepal (1987), Glewwy et Jacoby au Ghana (1994), Deolalikar en Indon‚sie (1993) A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) Il est v‚rifi‚ que lorsque les enfants intŠgrent le march‚ du travail, et que les gar‡ons gagnent plus que les filles, le co–t d?opportunit‚ de les envoyer … l?‚cole est plus ‚lev‚. Au Mexique, selon les donn‚es du recensement de 90, 11% des gar‡ons travaillent contre 3% des filles, et 47% des gar‡ons de la tranche d?ƒge 12-14 ans travaillent contre 18% des filles. Le travail des enfants est une activit‚ qui concurrence leur accŠs … l?‚cole.

B ? Quelques statistiques descriptives … partir de la base EBMS 1. Analyse descriptive de l?effet genre 2. Analyse descriptive de l?effet zone d?habitation 3. Analyse descriptive de l?effet revenu des parents 4. Analyse descriptive du niveau de scolarisation des parents 1 ? Analyse descriptive de l?effet genre Le tableau 1 montre que du point de vue de l?accŠs au primaire, 76,33% des enfants de 7 … 12 ans ont accŠs … l?‚cole. Il n y a pas de diff‚rences dans les taux de scolarisation des gar‡ons et celui des filles Tableau 1: Scolarisation des enfants de 7 a 19 ans

Fin de pr‚sentation Merci de votre attention

Meeks, Larry Host;Program Director

Meeks, Larry is from United States and they belong to Host;Program Director and work for Danny Davis Mornings – KOY-AM in the AZ state United States got related to this Particular Article.

Journal Ratings by Central College

This Particular Journal got reviewed and rated by A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) 2. L?EFFET DU GENRE ET DU REVENU a. L?effet du revenu le revenu et la richesse des parents joue aussi un r“le important tant sur l?enr“lement que la progression des enfantsÿ: Jacoby (1994), Jamison et Lockheed (1987) Deolalikar (1993) trouve que le revenu non salarial a le mˆme impact sur la scolarison des garc‡ons et des filles, alors que Handa (1996) pense que le revenu a un plus grand impact sur la scolarisation des filles seulement. A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) b. L?effet du genre Pour cette variable, plus que pour les autres, aucune conclusion claire n?‚merge des ‚tudes faites dur les pays. Certaines ‚tudes tendent … montrer que les filles sont plus favoris‚s que les gar‡ons en termes d?accŠs et de progressionÿ: Au Br‚sil (Birdsall 1985)ÿ; au Botswana (Chernichovsky 1985)ÿ; au Philippines (King et Lillard 1983),etc. Alors que pour d?autres auteurs, les gar‡ons sont plus favoris‚sÿ: Jamison et Lockheed au Nepal (1987), Glewwy et Jacoby au Ghana (1994), Deolalikar en Indon‚sie (1993) A – Les d‚terminants de la scolarisation des enfants dans la litt‚rature ‚conomique (suite) Il est v‚rifi‚ que lorsque les enfants intŠgrent le march‚ du travail, et que les gar‡ons gagnent plus que les filles, le co–t d?opportunit‚ de les envoyer … l?‚cole est plus ‚lev‚. Au Mexique, selon les donn‚es du recensement de 90, 11% des gar‡ons travaillent contre 3% des filles, et 47% des gar‡ons de la tranche d?ƒge 12-14 ans travaillent contre 18% des filles. Le travail des enfants est une activit‚ qui concurrence leur accŠs … l?‚cole. and short form of this particular Institution is US and gave this Journal an Excellent Rating.